Bienvenue à la Réserve naturelle nationale du Lac de Grand-Lieu,

un joyau de nature protégée 

Le Lac de Grand-Lieu classé Réserve naturelle nationale depuis 1980 sur 2 695 ha se situe au cœur d’une vaste zone humide internationale de 6 300 ha.

Il doit son nom à sa grande superficie.

Sa situation à l’aval d’un bassin versant de 840 km et sa localisation à moins de 25 km de la façade Atlantique, l’un des axes majeurs de migration en Europe, en font un milieu particulier à bien des égards.

Découvrir… le Lac de Grand-Lieu

Un spot de biodiversité, exceptionnel au regard de :

– la diversité et la dimension de ses habitats : roselières, prairies inondables, saulaies, pelouses amphibies, herbiers de nénuphars
– la diversité et l’abondance des animaux et végétaux parfois en voie d’extinction qu’il abrite.

650 végétaux supérieurs et 420 vertébrés constituent le patrimoine naturel et la valeur écologique du Lac de Grand-Lieu.

Situé à l’interface des marais de l’estuaire de la Loire et de Bourgneuf, le lac joue notamment  un rôle essentiel pour l’avifaune nicheuses et migratrice. Zones de frayère à brochets, site de grossissement des anguilles, il assure une forte production piscicole et porte par ailleurs une diversité considérable en insectes, chauve-souris, planctons…

Réservoir de biodiversité, régulateur des crues, et épurateur des eaux, le Lac de Grand-Lieu nous rend bien des services. Il participe en outre à l’identité locale du territoire en soutenant une activité de pêche professionnelle, des activités agricoles d’élevage et des activités de loisir (chasse, balade).

Habitats Flore Faune

 

Un espace protégé

La Réserve naturelle nationale du Lac de de Grand-Lieu a été créé par décret ministériel le 10 septembre 1980 dans un contexte international et national de destruction depuis plus de 50 ans des zones humides.

Ce classement assure la protection du site contre tous risques d’artificialisation ou de destruction directe. Il garantit également la protection de la faune, la flore et des habitats naturels présents et parfois menacés.

En application du décret de classement de la Réserve et afin de conserver la diversité des espèces, la circulation des personnes et des véhicules est interdite sur l’ensemble la Réserve naturelle.

Plusieurs fenêtres, des points de vue et des lieux d’accueil présents en périphérie permettent toutefois d’approcher le lac et ses milieux associés, de découvrir et comprendre son fonctionnement tout en respectant une quiétude du site.

Réglementation

Visite virtuelle à 360 °de la Réserve naturelle

De la saulaie marécageuse au village de Passay, de la partie centrale toujours en eau à la roselière boisée…

Zoomez, dézoomez, allez de droite à gauche, et de haut en bas pour parcourir le lac.

Entre terre et eau

Découvrez le lac en été

Voir la vidéo

L’agenda

Afin de préserver la quiétude du site, un programme d’animations est organisé en périphérie de la Réserve.

En famille, entre amis ou seul, passionné de nature ou simplement curieux, chacun peut participer aux visites guidées, rencontres citoyennes, ateliers et animations proposées.

C’est l’occasion d’aborder l’état de la biodiversité du lac et ses alentours et des enjeux plus globaux de reconquête de la qualité des eaux, d’aménagement du territoire et des zones humides du bassin versant.

Voir tout l’agenda

Fichier

Programme d’animations Journées mondiales des zones humides 2024

Télécharger

Un gestionnaire au cœur de l’action

Depuis 1985, le Ministère de l’écologie a confié à la SNPN la gestion de la Réserve naturelle du lac de Grand-Lieu.
La SNPN assure avec une équipe de salariés le gardiennage du site, l’entretien des milieux, la lutte contre des espèces envahissantes, les suivis des espèces et des habitats, le développement de recherches scientifiques et des actions de médiation à l’échelle du territoire conformément au plan de gestion.

Médiathèque de la réserve du Lac Grand-Lieu

Voir toute la médiathèque de la réserve

Fichier

Programme d’animations Journées mondiales des zones humides 2024

Télécharger

Limiter les populations d’Ibis sacrés

Lire la suite

Deux nouvelles espèces de chauves-souris pour le lac

Lire la suite

Evaluer l’impact du ragondin et du rat musqué sur la roselière 

Lire la suite