Les herbiers flottants dominés par les nénuphars

Etendus sur près de 1 500 ha, les herbiers flottants du Lac de Grand-Lieu constituent un ensemble unique en Europe de l’Ouest.

Ils émergent au printemps lorsque leurs feuilles des nénuphars se déploient à la surface de l’eau pour former des herbiers entrecoupés de zones d’eau libre. En hiver les feuilles disparaissent sous l’eau, avant de se décomposer, laissant place à un vaste plan d’eau.

La végétation des herbiers flottants est dominée le Nénuphar blanc Nymphaea alba et le Nénuphar jaune Nuphar lutea, sur une surface de 660 ha. La Châtaigne d’eau Trapa natans et le Limnanthème jaune Nymphoides peltata  ne recouvrent de nos jours plus que 28 ha (contre une centaine d’hectares au début du siècle).

Actuellement entourés d’eau libre, les herbiers étaient encore jusque dans les années 90’ ceinturés par une frange végétale composée de Trèfle d’eau Menyanthes trifoliata et de prêle Equisetum fluviatile aujourd’hui disparus. 

Une régression lente globale de ces herbiers à macrophytes est constaté depuis une vingtaine d’année au profit de la zone centrale d’eau libre.

Suivi spatial de la zone centrale du lac

Contenus liés