Une journée en l’honneur des insectes des Zones Humides

Durant cette journée, nous avons fêté les insectes des zones humides. Des ordres entiers d’insectes sont propres aux zones humides, se caractérisant généralement par une phase larvaire aquatique et un stade adulte dans les zones humides adjacentes : odonates, éphémères, trichoptères et plécoptères. Dans d’autres ordres, ce sont des familles qui sont spécifiques des zones humides (coléoptères Dytiscidae et Elmidae par exemple) ou des genres, comme par exemple les chrysomèles Donacia et Plateumaris, inféodés aux plantes des zones humides…
Les manières d’appréhender les insectes des milieux humides sont identiques à celles utilisées pour les insectes des autres milieux. En témoignent les sujets traités dans ce Zones Humides Infos : une approche patrimoniale (espèces ou cortèges d’espèces rares, originales ou en déclin…) et une approche instrumentale, qui utilise par exemple le cortège d’espèces et leurs traits biologiques pour évaluer l’état de l’écosystème. La préoccupation patrimoniale et naturaliste est nourrie par la disparition des zones humides. L’approche instrumentale est favorisée par la sensibilité des espèces aux caractéristiques des milieux et par les possibilités d’échantillonnage. 


FDM’ARTICLE

Afin d’être incollable sur les insectes des zones humides, le FDM’ARTICLE du jour, nous invitait à redécouvrir un numéro spécial de Zones Humides Infos (une édition de la SNPN). Il évoque “l’utilisation des insectes des zones humides”.
Avec cet article, était couplé un petit guide, de la Fédération des CPN, pour reconnaître les petites bêtes de nos mares. On retrouve donc ici une fiche identification et une clé détermination. Egalement, des chercheurs belges nous emmènent à la découverte “des petits habitants des eaux douces”, un document complet accessible ici.


FDM’QUESTIONS ET REPONSES

Durant cette cinquième édition, nous diffusons une série d’épisodes, répondant à des questions sur les mares, produits par la SNPN.
Notre premier FDM’questions/réponses, posté ce lundi 1er juin, est une interview avec François MOUTOU, le vice-président de la SNPN, qui répond à la question “pourquoi appelle-t-on libellule certaines libellules et d’autres demoiselles ?”.

D’ailleurs la SNPN vous aide également à reconnaître les espèces de libellules franciliennes avec quelques fiches et outils pédagogiques : une bonne façon de commencer à s’intéresser aux libellules !

En l’honneur du lancement du concours photo, on vous invitait à vous émerveiller de la beauté des libellules avec les images du photographe Remus Tiplea.


FDM’FILM

Le FDM’FILM du jour était une vidéo “Méli Mélo : Zones humides, mares et moustiques” avec Jacques Chambon et Franck Pitiot (vus dans Kaamelott) qui nous expliquent avec humour s’il faut lutter contre la fièvre jaune du Poitou et la malaria d’Aigue-Morte, on vous laisse découvrir à nouveau.

C’est d’ailleurs en Camargue qu’il y a aussi des moustiques. Et si on découvrait pourquoi ? C’est la SNPN qui est gestionnaire depuis plus de 93 ans de la Réserve naturelle nationale de Camargue et de nombreux autres terrains autour.


Cette journée s’est achevée sur un cliché, de Silke BEFELD (Chargée d’étude scientifique à la Réserve naturelle nationale de Camargue), qui révèle la beauté de la Réserve naturelle nationale de Camargue au couché du soleil.