JMZH2022 Manifeste :“N’oublions pas les écosystèmes oubliés !”  

Manifeste  

“N’oublions pas les écosystèmes oubliés !”  

Des milieux pourtant indispensables. 

  

Dans le monde, les savanes, les prairies, les marais, les mangroves ou les tourbières, sont des écosystèmes détruits à un rythme alarmant, le plus souvent silencieusement. 

Les zones humides (marais, tourbières, mangroves…) disparaissent trois fois plus vite que les forêts1, un tiers ayant disparu entre 1970 et 2015, avec un rythme qui s’accélère encore.  

En France métropolitaine, les zones humides représentent moins de 6 % du territoire mais accueillent 25 % de sa biodiversité2. Malgré cela, la moitié des zones humides françaises ont disparues entre 1960 et 1990 et 41 %3 des survivantes en métropole et dans les Outre-mer se sont encore dégradées ces dix dernières années. 

 

Des écosystèmes indispensables 

Et pourtant, les zones humides valent largement d’autres écosystèmes :  les mares dans le monde captent plus de carbone que les océans4, une tourbière de 30 cm de profondeur contient plus de carbone qu’une forêt primaire5…  

Les zones humides offrent des services importants notamment concernant la gestion des ressources en eau, participent à la lutte contre les inondations, à la réduction des effets de la crise climatique et à la protection du littoral6… et sont des éléments essentiels à la bonne santé globale de l’environnement et de notre cadre de vie. 

Protéger les forêts naturelles dans le monde est essentiel, mais ne doit pas faire oublier les autres écosystèmes, souvent également très fortement menacés, mais moins visibles ou médiatiques. 

Engageons nous ! 

Nous, citoyens, nous pouvons nous engager pour protéger les zones humides, ces milieux trop souvent oubliés des politiques publiques, en :  

 

Par ce manifeste, nous demandons à l’Etat d’agir durablement pour la protection des zones humides en France et dans le monde, notamment lors sa présidence de l’Union européenne, en :  

  • Restaurant 15 % des zones humides7 artificialisées, d’ici 2030 ; 
  • Atteignant un bon état de conservation pour au moins la moitié des prairies et le tiers des zones humides françaises d’ici 2030 ; 
  • Intégrant les écosystèmes oubliés, au même titre que les forêts, au règlement de l’UE visant à interdire l’importation de produits liés à leur destruction

 

J’apporte mon soutien au manifeste

en cliquant ici.

 

Bibliographie :

1 : Convention de Ramsar sur les zones humides. (2018). Perspectives mondiales des zones humides : état des zones humides à l’échelle mondiale et des services qu’elles fournissent à l’humanité. Gland, Suisse : Secrétariat de la Convention de Ramsar

2 : L’évaluation Ramsar (2018) Perspectives mondiales pour les zones humides 2018 

3 : Statistiques du ministère du développement durable : quelle évolution des sites humides emblématiques entre 2010 et 2020 ?

4 : Downing, J. A. (2010). Emerging global role of small lakes and ponds: little things mean a lot. Limnetica, 29(1), 0009-24

5 : Calculé d’après Joosten, H., 2009. The Global Peatland CO2 Picture. Peatland status and drainage associated emissions in all countries of the world.

6 : Convention de Ramsar, 2018. Rapport « Perspectives mondiales des zones humides » 

7 : Nos propositions pour le Plan National des Milieux Humides