Colloque international – Défendre la Nature. De 1923 à aujourd’hui.

Un colloque exceptionnel pour célébrer le Centenaire du 1er Congrès international de protection de la nature (Paris, 1923) les 27-28-29 septembre 2023 au Muséum national d’Histoire naturelle à Paris !

À l’occasion du centenaire du 1er Congrès international pour la protection de la nature qui s’est tenu à Paris en 1923, la SNPN (Société Nationale de Protection de la Nature), l’AHPNE (Association pour l’Histoire de la protection de la Nature et de l’Environnement) et leurs nombreux partenaires académiques, institutionnels et associatifs organisent un Colloque sur 3 jours à l’Auditorium de la Grande Galerie de l’Evolution au sein du Muséum national d’Histoire naturelle.

Son ambition : replacer dans une perspective historique de longue durée les dynamiques de protection de la nature et questionner l’évolution des discours, figures récits et pratiques durant un siècle de combat et de mobilisation. Et pour quel résultat ?

Le congrès de 1923, point de départ de la sensibilisation à la protection de la nature ?

La nature est de toutes parts menacée par les progrès de l’industrie. L’activité de l’homme gagne des régions jusqu’ici inaccessibles à ses entreprises ; son caprice ou son utilitarisme imprévoyant mettent en péril l’existence d’un grand nombre d’espèces animales et végétales.” Paris, 1922.

Ce sont ces mots que Raoul de Clermont, ingénieur agronome et avocat à la Cour d’appel, a choisi pour inviter le monde entier au Muséum national d’Histoire naturelle pour participer au 1er Congrès International de Protection de la nature. Un an plus tard, du 31 mai au 3 juin 1923, la Société Nationale d’Acclimatation, ancêtre de la SNPN, réunissait plus de 300 savants, artistes et fonctionnaires pour réfléchir aux actions à mettre en œuvre pour protéger la nature. Véritable succès, ce Congrès a été un événement fondateur : il a marqué le début de l’institutionnalisation et de l’internationalisation de la protection du vivant.

Non, l’urgence écologique ne date pas des années 1960 !

Les urgences écologiques et climatiques nous invitent à tourner nos regards vers le monde qui vient, et qui s’annonce comme un nouveau défi que va devoir affronter l’humanité. Pour beaucoup, la pensée écologique est le legs
d’une prise de conscience récente, résultat d’une inquiétude nouvelle surgie au regard d’enjeux globaux apparus après la seconde Guerre mondiale.
Ainsi nombreux sommes-nous à ignorer les origines de notre courant de pensée et d’action, ainsi que toutes les réalisations accomplies dont nous sommes les héritiers. Pouvons-nous espérer pouvoir construire les trajectoires à venir d’un monde plus respectueux de la nature sans comprendre d’où l’on vient, et quels sont les ressorts profonds de la situation actuelle ?

Oui, cela fait plus d’un siècle que la protection de la nature est un sujet. Elle interroge, de façon changeante et désormais pressante, les rapports qu’humains et autres qu’humains entretiennent, et les solutions que nous avons inventées pour essayer de vivre en meilleure intelligence avec le reste du vivant. En une sorte de concordance des temps, il paraît salutaire
de remettre dans une perspective historique de longue durée les enjeux, les acteurs et les modalités d’action ainsi que les discours et les récits qui composent la protection de la nature afin d’en mesurer les continuités, mais aussi les évolutions et les différentes conceptions. À l’heure de l’effondrement de la biodiversité, il est précieux d’identifier et de questionner avec un pas de temps d’un siècle les facteurs de réussite et les facteurs de régression dans la protection du vivant.
Le colloque « DÉFENDRE LA NATURE. DE 1923 À AUJOURD’HUI » se donne comme méthodologie d’associer étroitement chercheurs en sciences humaines, économiques, sociales et juridiques, chercheurs en sciences naturelles et écologiques ainsi que des acteurs publics, institutionnels et associatifs ancrés dans les enjeux présents et dans l’opérationnalité de la protection de la nature.

Un rendez-vous majeur, gratuit et ouvert à tous pour prendre part à la
réflexion sur la prise de conscience et la mise en place d’actions en faveur de la protection de la nature

Pendant 3 jours, plus de 30 conférences et tables-rondes réunissant près de 70 intervenants auront lieu à l’Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution au Muséum national d’Histoire naturelle à Paris.
2 événements complémentaires auront également lieu :
   • une table ronde à l’Académie du climat le 27 septembre au soir
   • une visite guidée du Musée de la Chasse et de la Nature suivie d’une table ronde le 28 septembre au soir.
L’ensemble de ces événements sont ouverts à tous, gratuits sur inscription.

Programme détaillé disponible via ce LIEN

Pour s’inscrire au colloque, cliquez sur ce LIEN.