Châtaigner commun

Castanea sativa Crédits photos : Maya Schwartzer sur Unsplash

Castanea sativa

Les reconnaitre – Description et détails biologiques
Le châtaigner est un arbre élevé qui atteint jusqu’à 35 m de haut. L’écorce est grisâtre et craquelée. Il possède de grandes feuilles qui sont luisantes et n’ont pas de poils (glabres). Elles sont oblongues-lancéolées entre 20 à 25 cm par 4 à 8 cm. Les feuilles sont dentées. Les châtaigniers sont hermaphrodites mais autostériles (ils ne peuvent se reproduire avec eux-mêmes). Les fleurs mâles forment un épi qui tombe en une seule fois contrairement aux fleurs femelles. Les fruits sont les châtaignes et se présentent dans des bogues protectrices avec des épines.

Son écologie et sa répartition
Le châtaigner fleurit en juin-juillet et est présent à basse altitude dans les forêts tempérées. Il est présent sur l’ensemble du territoire mais également en Amérique du Nord et en Afrique du Nord.

Les arbres préfèrent l’ensoleillement mais supportent une ombre relative surtout jeunes. Le châtaignier aime l’humidité atmosphérique et aime aussi les sols profonds et frais. Son sol préféré va du sableux au caillouteux et est généralement acide. Le châtaignier ne supporte pas le sel.

Statut de conservation et menaces
Le châtaignier en Ile-de-France est naturalisé : il n’est pas originaire de la région mais a été introduit. L’UICN classe cette espèce en préoccupation mineure au titre de la conservation.

Le châtaignier a cependant des ennemis qui menacent son développement. La maladie de l’encre affaiblit l’arbre dont les racines noircissent et les feuilles se colorent (symptôme de sa dessiccation et de la nécrose qui s’en suit) et la cime de l’arbre se dénude. Le chancre de l’écorce, maladie provoquée par un champignon, dessèche l’arbre en se plaçant dans le flux de sève.

Le châtaignier est aujourd’hui aussi menacé par des insectes ravageurs qui :
– Empêchent le bon développement des feuilles, bourgeons, tiges (…) : le cynips du châtaignier,
– S’attaquent au fruit : le carpocapse et le balanin des châtaignes,
– Attaquent le bois : le xylébore disparate.

Usage et idées reçues
Le châtaignier est un bois largement utilisé en menuiserie notamment en tonnellerie.
Le bois est souvent pensé tendre mais est au contraire très dur et résistant et est donc parfois plébiscité dans ces travaux de menuiserie.
Son fruit est largement consommé dans l’alimentation (souvent appelé « marron ») et est une star à part entière de la saison hivernale en France.

Contenus liés

  • Actualité
Fév 2024

Pour une transition écologique, équitable et solidaire de notre agriculture et de notre alimentation