Chasse aux survols aériens en Camargue

En préparation depuis quelques semaines, une vaste opération inter-police s’est déroulée ce samedi 9 juin sur la plage de la réserve naturelle nationale de Camargue.

Rassemblant, sous l’égide de M. le procureur de la république, des agents de différents services de police (réserve naturelle nationale de Camargue, gendarmerie, gendarmerie aérienne, parc naturel régional de Camargue) ainsi que la presse locale (La Provence, France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur), cette action « coup de poing » avait pour cible les survols aériens de la Réserve.

Sur ce vaste territoire de 13 200 ha géré par la Société nationale de protection de la nature, une réglementation stricte s’applique et se doit d’être respectée. Concernant l’activité aérienne, objet de cette opération ciblée tout survol sur le territoire de la RNN Camargue est interdit à moins de 1 100 mètres (3 300 pieds), contre 500 pieds en règle générale.

La problématique des survols aériens devient de plus en plus préoccupante, notamment avec l’augmentation importante de l’utilisation des drones de loisir (“aéronefs sans pilote” en terme juridique). Ces engins, qui paraissent au demeurant inoffensifs, comme les autres types d’appareils volant à basse altitude, peuvent pourtant occasionner d’importants dérangements d’oiseaux, et même faire avorter une saison de reproduction, en particulier pour les oiseaux nichant en colonies (laridés, limicoles…).

Ce samedi 9 juin au matin, un hélicoptère traversant la Réserve du nord au sud à basse altitude ainsi que quatre autres engins en infraction ont été identifiés et verbalisés.
Le procureur de la République a insisté sur la priorité qu’il donnait à la police de l’environnement, compte tenu du patrimoine naturel protégé exceptionnel de son ressort, sur le territoire du parquet de Tarascon.

Documents de presse associés :

Article de La Provence du 10 juin 2018

Reportage de France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur du 10 juin 2018 :