Le Courrier de la Nature spécial Tourbières

8.00 

Éditorial

Un modèle pour sauver les tourbières ? par Grégoire Macqueron, chargé de communication et d’information Zones humides à la SNPN, correspondant ONG pour Ramsar en France.

  Les tourbières évoquent des histoires de contes de fées. Des lieux où des gens s’égarent ou se noient, où des crimes sont perpétrés. Des paysages désolés et sauvages. Des activités ancestrales comme l’exploitation de la « tourbe-combustible ». D’étonnantes plantes carnivores. Bref, des impressions imagées, parfois sensationnelles, parfois caricaturales. Pourtant, depuis une vingtaine d’années, la compréhension de ces milieux a été affinée et des connaissances, parfois radicalement nouvelles, circulent dans la communauté des « turficologues ». La sérieuse mise à jour proposée dans ce numéro spécial du Courrier de la Nature est donc la bienvenue.
Reste un constat : les tourbières, comme le reste des zones humides, sont en très mauvais état dans le monde entier et la tendance ne s’inverse toujours pas. Bien au contraire, quand la croissance à tout prix est devenue le modèle de développement mondial. Alors, peut-on changer
de trajectoire ?

Donnons-nous le droit de rêver à l’adoption d’un véritable modèle d’économie circulaire allant plus loin que la simple vie des produits, intégrant la nature et rejetant les pratiques qui la dégradent. Là où l’économie circulaire encourage aujourd’hui à réparer et recycler, elle pourrait inciter à restaurer les espaces dégradés. La rémunération pour le maintien des services rendus par la nature (prévention des inondations, stockage de carbone, sources d’inspiration artistique ou technologique) permettrait à ceux qui la préservent de vivre décemment.

Prendre ainsi en compte la nature sous l’angle des services rendus à la société pourrait être la clef du changement. C’est le sens des contributions de la SNPN à la mission parlementaire de 2018 en faveur des zones humides, de son soutien en 2019 aux motions présentées par Ramsar France en faveur des tourbières et des solutions fondées sur la nature, ou encore de sa participation en 2020 à la consultation sur la stratégie bas-carbone de la France.

Espérons que se concrétise le changement de paradigme qui commence à poindre au sein de l’Union européenne comme en France dans les stratégies d’« intégration des externalités », de bioéconomie, d’économie circulaire. Rendons nos rêves possibles. Le temps est compté pour adopter ce nouveau référentiel et limiter la crise climatique, et les tourbières font partie de la solution.

Cette nature dite ordinaire est celle qui côtoie les hommes au plus près, qui est la plus anthropisée et la plus utilisée, qui est la moins naturelle. Mérite-t-elle notre sollicitude et nos efforts ? […]


Introduction : Les tourbières 
Un écosystème aux multiples facettes Par Hervé Cubizolle

Non, les tourbières ne sont pas des écosystèmes spécifi ques aux régions froides et humides ; la plus grande tourbière du monde est installée au cœur de la cuvette congolaise, en pleine Afrique équatoriale ! Non, les tourbières ne sont pas des éponges qui retiennent l’eau quand il pleut et la relarguent régulièrement dans les ruisseaux quand il fait sec. Comment, d’ailleurs, une tourbière pourrait-elle résister à une sécheresse prolongée tout en distribuant son eau alentour ? […]


Dossier : La formation de la tourbe et des tourbières 
Regard pédologique sur des écosystèmes complexes Par Hervé Cubizolle

À l’instar de la plupart des écosystèmes, les tourbières montrent une grande complexité dans leur fonctionnement.
Aussi est-ce une erreur de les réduire à une surface et aux plantes qui s’y développent et faire ainsi l’impasse sur ce qui fait véritablement la spécificité de ces milieux : son sol appelé aussi tourbe ou encore, en termes plus scientifique, histosol (histos : tissu en grec).
Que sont exactement les tourbières ? 
 […]

Dossier :  L’eau dans les tourbières
Comprendre les flux hydriques pour mieux conserver les tourbières Par Pierre Goubet

Dans les tourbières, l’eau joue un rôle majeur. Elle permet d’initier le processus de production de tourbe et de construire un nouveau sol grâce à des plantes dont beaucoup sont spécifi ques à ces milieux. Sa présence est donc indispensable pour maintenir le système, conserver la tourbe… et les tourbières. […]

Dossier : Les tourbières et leur biodiversité 
Exemples en Europe occidentale Par Olivier Manneville

Les tourbières, comme l’ensemble des zones humides, sont des milieux favorables à une vie foisonnante et très diversifiée. Les tourbières d’Europe occidentale offrent d’intéressants exemples des stratégies adaptatives mises en place par les diverses espèces de plantes et d’animaux afin de se développer dans ces milieux pauvres et contraignants.  […]

Dossier : Paysages de tourbières
Un conservatoire d’archives pluridisciplinaires Par André-Marie Dendievel, Hervé Cubizolle, Jacqueline Argant, Christine Oberlin

Constituée principalement de matière organique à laquelle s’ajoute une fraction minérale plus ou moins notable, la tourbe renferme une multitude de restes organiques et minéraux tant macroscopiques (> 0,25 mm) que microscopiques (< 0,25 mm) dont une grande partie sont identifiables. […]


Dossier : Géographie 
Les facteurs de répartition des tourbières Par Hervé Cubizolle

Contrairement aux idées reçues, les tourbières ne sont pas des milieux cantonnés aux régions froides de l’hémisphère Nord. Les conditions permettant leur formation – qu’elles soient d’origine naturelle ou anthropique – se rencontrent dans de nombreuses régions du globe, et les tourbières présentent ainsi une répartition mondiale étendue, avec des spécificités régionales. […]

Dossier :  Europe du Nord 
Les tourbières en dôme de Fennoscandie Par Matti Seppälä, Hervé Cubizolle

Les tourbières dites « à palses » (à bombements) sont des tourbières associées au pergélisol – (sol gelé en profondeur) – discontinu qui occupe encore certains secteurs du nord de la Fennoscandie (du nord de la Norvège à la péninsule de Kola).  […]

Dossier : Afrique équatoriale 
Des tourbières encore méconnues Par Jean-Jacques Bambuta Boole, Mariette Mayindza Mouandza, Jean-Bernard Mombo, Hervé Cubizolle, Francis Muller

Quoique la majorité des tourbières de la planète soit localisée aux latitudes moyennes et hautes de l’hémisphère Nord, il convient de ne pas oublier que 578 000 km², soit environ 11 % de la surface mondiale couverte par ces écosystèmes, se trouvent en zone intertropicale humide.  […]

Dossier : Tourbières et volcans 
Du Massif central aux Andes Par Hervé Cubizolle, Arnaud Tourman, Francis Muller

Dans certaines régions de notre planète, les tourbières sont associées aux modelés volcaniques, ce qui confère aux paysages une très grande beauté et, souvent, d’un point de vue naturaliste, une singularité certaine. […]


Dossier : Humains et tourbières 
De l’exploitation de la tourbe à la préservation des tourbières Par Jérôme Porteret, Céline Sacca

Retracer l’histoire de la recherche scientifique sur les tourbières depuis les premières sources écrites au XVIIe siècle, c’est replacer notre objet d’étude dans l’histoire des sciences et montrer les changements de paradigme qui ont eu lieu depuis les prémices de la révolution industrielle jusqu’à nos jours. C’est également s’intéresser, à travers l’évolution de la connaissance sur les tourbières, à l’évolution de la relation entre les humains et le milieu naturel. Cet article s’appuie sur un corpus d’une centaine d’ouvrages et articles français, suisses ou anglo-saxons antérieurs au XXe siècle, et sur une importante
bibliographie réunie dans le cadre de nos travaux de recherches respectifs, puis complétée et actualisée. […]

Dossier :  Histoire
Les usages des tourbières et de la tourbe avant l’avènement du monde industriel Par  Hervé Cubizolle

Les tourbières ont fourni aux sociétés humaines de nombreuses ressources et ce un peu partout dans le monde puisque ces écosystèmes ont une aire de répartition assez large. […]

Dossier : Les tourbières du sud-est asiatique 
Un avenir précaire Par Kristell Hergoualc’h

Les forêts marécageuses sur tourbe du sud-est asiatique offrent de nombreux bienfaits, à l’échelle locale et globale.  […]

Dossier :  L’avenir des tourbières 
Où en est la gestion conservatoire des tourbières en France Par Francis Muller

Si l’on assiste à une prise de conscience de l’importance de préserver les tourbières, en particulier grâce à une meilleure connaissance de leur rôle important en matière de régulation du cycle de l’eau et de lutte contre l’effet de serre, cette opération ne peut se faire sans coordination des acteurs en lien avec ces milieux. La gestion conservatoire vise à entretenir les tourbières, voire à les réhabiliter, par des actions complexes qui tiennent compte du passé des sites. […]

Dossier : Restauration des tourbières
Un moyen de réduire les émissions de gaz à effet de serre Par Daniel Gilbert

Les tourbières sont des zones humides dans lesquelles une accumulation de matière organique supérieure à 30 cm s’est déjà produite. […]

Dossier :  Jardinage 
Vers une alternative aux terreaux à la tourbe Par Naomi Le Boursicot, Hervé Cubizolle, Francis Muller

Les tourbières rendent de nombreux services économiques parmi lesquels la fourniture de terreau pour les horticulteurs, les pépiniéristes et les jardiniers.  […]


A lire

Description

Méconnus, voire mal-aimés, les écosystèmes tourbeux souffrent parfois de préjugés. Le numéro spécial 2020 du Courrier de la Nature tord le cou à quelques informations fausses. Sur 76 pages, il propose d’améliorer les connaissances sur les tourbières et de découvrir certains aspects méconnus de ces milieux aux multiples facettes. Ce numéro fera aussi voyager les lecteurs pour leur faire goûter à la fantastique diversité de ces écosystèmes humides, dont la distribution sur la planète est plus large que ce que l’on imagine souvent.
Une quinzaine de scientifiques et de gestionnaires se sont mobilisés pour réaliser ce numéro spécial. La formation des tourbières, leur histoire, leur fonctionnement hydrologique et écologique, leur diversité à l’échelle mondiale, les usages que les humains en ont fait et en font, les services écosystémiques qu’elles rendent, les menaces qui pèsent sur elles, le bilan de leur gestion conservatoire en France, sont traités et illustrés de façon à partager avec le plus grand nombre des informations scientifiques souvent peu diffusées.