Offre d’emploi : Chargé(e) de médiation scientifique et territoriale pour la Réserve naturelle nationale de Camargue

Chargé(e) de médiation scientifique et territoriale  à Réserve naturelle nationale de Camargue, H/F CDI

 

Fondée en 1854, reconnue d’utilité publique en 1855, la Société nationale de protection de la nature (SNPN) est la doyenne des associations de protection de la nature en France et dans le monde. À la fois société savante naturaliste et association militante (2 000 adhérents), forte de la compétence et de l’engagement de ses salariés, elle œuvre pour protéger la nature en France métropolitaine, outre-mer et dans le monde, notamment par ses réserves (Camargue, lac de Grand-Lieu), son expertise (mares, zones humides) et ses actions de sensibilisation (Courrier de la Nature, Zones Humides Infos).

Dans son établissement de Camargue (13), la SNPN gère principalement la Réserve naturelle nationale de Camargue qui s’étend sur plus de 13 000 ha en faisant la deuxième plus grande réserve terrestre de Métropole. Hors réserve, mais en continuité géographique, hydraulique et biologique avec son territoire, elle gère également quatre autres sites, l’un d’entre eux, d’une superficie de plus de 6 000 ha, étant co-géré avec le Parc naturel régional de Camargue et la Tour du Valat. Cette réserve s’inscrit dans le territoire plus large de plus de 100 000 ha du delta du Rhône recouvrant une grande mosaïque d’espaces naturels, bénéficiant eux-mêmes de statuts de protection et de labels (RNN, RNR, RB, Ramsar, CDL, PNR, syndicat de gestion…). Cet espace est également riche de savoir-faire et de pratiques de l’espace (élevage, chasse, pêche, tourisme, agriculture) dont l’importance et la spécificité place la Réserve au cœur des enjeux du territoire.

Le RNN est confrontée à des problèmes de conservation touchant son système lagunaire dont les causes sont multiples mais en grande partie liées aux pressions anthropiques : qualité de l’eau (eutrophisation, pesticides, ETM…), pollution atmosphérique, espèces exotiques envahissantes.

La gestion des niveaux d’eau et de la salinité constitue également un enjeu important, les étangs de la réserve constituant in fine le réceptacle des eaux utilisées pour divers usages socio-économiques dans le delta. Ces différents facteurs sont largement extérieurs à la Réserve. D’importantes mutations, en cours ou à venir, impactent également le territoire (changements globaux, mutations socio-économiques, gouvernance…). Le ministère de l’Écologie a récemment renforcé son soutien aux gestionnaires des réserves sur les missions d’éducation à l’environnement et de médiation. C’est dans ce cadre qu’un nouveau poste est créé au sein de l’équipe SNPN de gestion de la réserve naturelle nationale de Camargue.

 

Description du poste

Le gestionnaire cherche à mieux prendre en compte son territoire élargi et peser, par la médiation, la sensibilisation et le développement de projets concrets, sur les causes des dysfonctionnements actuels et à venir des écosystèmes de la RNN, et des anthroposystèmes  qui l’environnent, dont le bon état écologique de la réserve dépend.

 

La·le chargé·e de médiation devra réaliser les missions suivantes :

 

 o Missions de médiation scientifique :

  •  Diffusion et transfert de la connaissance acquise sur la Réserve naturelle nationale et ses alentours auprès de différents publics cibles (élus, État, divers acteurs socio-économiques, habitants, visiteurs).
  • Développement et mise en œuvre d’un programme de sensibilisation en lien et en complémentarité avec les actions des partenaires.
  • Investissement dans les réseaux locaux liés au tourisme et à l’animation afin de mieux intégrer les problématiques de la Réserve.
  • Collaboration étroite avec le propriétaire des sites gérés (Conservatoire du Littoral) et les partenaires co-gestionnaires sur le site des EMSC (PNRC, Tour du Valat) en matière de médiation et de communication.

 

 o Actions territoriales :

  •  Développement d’un programme de préservation / gestion / restauration des petites zones humides du bassin versant du système Vaccarès afin de conserver et amplifier leurs rôles en matière hydraulique, de qualité de l’eau et de biodiversité, pour renforcer et recréer les réseaux écologiques.
  • Soutien aux acteurs du bassin versant et développement d’actions visant à mieux prendre en compte les questions de transition écologique (volet eau / biodiversité).

 

 o Participer à la gestion de la Réserve :

  • collaborer aux actions de suivis et de gestion de la Réserve naturelle et des autres sites gérés par la SNPN
  • participer aux programmes d’animation (conception, développement, réalisation) mené par la SNPN ainsi qu’aux missions d’accueil et de communication (réseaux sociaux) sur les sites ouverts au public.

 

Profil recherché

  • Formation Bac + 3 à bac + 5 en médiation scientifique ou éducation à l’environnement
  • Connaissances naturalistes et en écologie
  • Bonne connaissance du fonctionnement des zones humides méditerranéennes (écologie, hydrobiologie, gestion, réglementation)
  • Bonne connaissance du fonctionnement institutionnel territorial
  • Montage et conduite de projet
  • Forte capacité relationnelle, pédagogie et diplomatie
  • Capacité de vulgarisation, de médiation et de communication de données scientifiques Autonomie, rigueur et créativité
  • 3 ans d’expérience professionnelle minimum
  • Permis B
  • Le permis Bateau (côtier) et le commissionnement RN est un plus

 

Conditions

Contrat à durée indéterminée, période d’essai de 2 mois (qui pourra être renouvelée une fois) 35 h / semaine, avec possibilité de travail en soirée et le dimanche

Rémunération niveau Groupe D de la Convention collective nationale de l’animation

Chèque restaurant (pris en charge à 60 %) – Mutuelle employeur prise en charge 100%

Poste basé à la Capelière (13200 Arles)

Date de prise de poste souhaitée : 30 septembre 2021

La date de limite de réception des candidatures est fixée au 30 juillet 2021

 

Pour candidater : envoi du CV, de la lettre de motivation et des références à :

recrutement-camargue@snpn.fr

Merci de préciser dans l’intitulé du mail : Poste de chargé.e de médiation scientifique