Voir Panier «Le Courrier de la Nature n°304 juillet-août 2017» a été ajouté à votre panier.
COUV_cln_300

Le Courrier de la Nature n°300 novembre-décembre 2016

6.00 

Éditorial

Courrier des lecteurs

Dans les actualités :

A numéro anniversaire, actualités particulières !
Retour donc sur les sujets qui animèrent notre revue en 1967. A cette époque déjà, des ombres menaçantes planaient au-dessus des papillons « parnassiens » et des Chiroptères… Tragédie parmi tant d’autres, 32 ans avant l’Erika, le naufrage du pétrolier Torrey Canyon venait noircir le littoral ; un désastre pour le patrimoine naturel, qu’aucune compensation écologique ou économique ne saurait réparer.
Descendons ensuite vers la Camargue et ses espaces protégés. Ici, le lys maritime vient encore ravir nos sens, grâce à un suivi rigoureux des protecteurs de la nature. ces derniers ont par ailleurs fort à faire dans les Pyrénées, dont le Parc national fêtera bientôt ses 50 ans ; petit point sur la préservation d’une précieuse ressource : l’eau. Enfin, nous trouverons refuge au sein d’autres espaces protégés, plus petit ceux-là, créés par des adhérents de la SNPN : les réserves naturelles libres.

Vie du Courrier de la Nature

Les rendez-vous nature de la SNPN

Les dossiers :

  • La coccinelle, emblème de la SNPN par Jean-Marie Gourreau (docteur vétérinaire, directeur de recherches honoraire à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail ) et Jean-Pierre Coutanceau (cytogénéticien au CNRS).

Le mot coccinelle vient du latin coccinus, qui signifie écarlate, allusion à sa couleur. Ce n’est pas sans raison que ce sympathique insecte, auxiliaire des cultures et paré de moult vertus, a été choisi comme emblème de la Société nationale de protection de la nature. Mais qui est vraiment cette coccinelle ?

 

  • Le hérisson d’Europe. Un patrimoine commun en danger par Christian-Philippe Arthur (SFEPM).

Familier de nos campagnes, mais ausi de nos zones urbaines, le hérisson est l’espèce de mammifères qui paye le plus lourd tribut à la circulation routière. Classé « Espèce à préoccupation mineure » dans la Liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature en France (UICN France), il est pourtant, comme d’autres espèces communes, un des indicateurs de la perte de biodiversité de nos campagnes au point que la survie de l’espèce se joue autant, voire plus, de nos jours dans les zones péri-urbaines. Longtemps classé parmi les nuisibles, il est aujourd’hui protégé. Son utilisation préférentielle des haies pour se déplacer et répartition ubiquiste l’ont fait retenir comme espèce déterminante pour la « Trame verte » dans de nombreuses régions.

 

L’art et la nature :

  • La nature sous la plume de… Maurice Carême
  • La nature dans l’œuvre de… Jean Effel

Bibliographie

Avis

Aucune évaluation.

Soyez le premier à évaluer la revue “Le Courrier de la Nature n°300 novembre-décembre 2016”