Les figures marquantes

Nombre de personnages ont joué un rôle important dans les plus de 160 ans d’existence de la SNPN. Tous sont des naturalistes, professionnels ou amateurs, et des amoureux de la nature. Voici quelques éléments biographiques sur une sélection d’entre eux.

Illustre savant et directeur du Muséum national d’histoire naturelle, il crée la Société d’acclimatation et assure sa réussite initiale.

Zoologiste de grande renommée et directeur du Muséum national d’histoire naturelle, il contribue de façon déterminante à orienter la Société d’acclimatation vers la protection de la nature au début du xxe siècle.

Ornithologue amateur mais reconnu, il défend au sein de la Société d’acclimatation une position favorable à la protection et participe à la création de la LPO.

Issu du monde de la chasse, il réclame des pratiques plus responsables et participe à la fondation de la LPO.

Agronome, il est à l’initiative de la LPO et de la réserve ornithologique des Sept-Îles.

Illustre botaniste et directeur du Muséum national d’histoire naturelle, il favorise l’essor de la protection de la nature au sein de la Société d’acclimatation et soutient la création de la réserve de Camargue.

Botaniste, il met en place la réserve de Camargue et dirige ses destinées durant ses 40 premières années, malgré les difficultés.

Il permet à la Société d’acclimatation et à ses réserves de surmonter la Seconde guerre mondiale et il oriente définitivement l’association vers la protection de la nature.

Secrétaire général de la Société d’acclimatation, il a joué un rôle déterminant dans l’organisation de la protection de la nature en France et dans le monde.

Entomologue, il s’investit fortement dans la création des parcs nationaux français et dans la protection mondiale de la nature.

Naturaliste amateur, président de la SNPN de 1967 à 1972, il est à l’initiative de la création de France Nature Environnement.

Ornithologue, il est une des personnes les plus actives en matière de protection de la nature dans les années 1960-1970. Il est notamment un des moteurs de la loi de 1976.

Médecin gérontologue et écologue reconnu au niveau international pour ces deux spécialités, il est un pionnier de l’écologie tropicale. Vice-président (1960-1963) puis président jusqu’en 1969 de l’UICN. Président de la SNPN de 1972 à 1982. Rédacteur en chef de La Terre et la Vie. Revue d’écologie de 1946 à 1993.

Naturaliste du MNHN, fondateur de l’écologie des déserts, administrateur de la SNPN, il est un savant engagé dans la défense de la nature et des droits des animaux, très connu du grand public et des médias.

Ornithologue, titulaire de la chaire de zoologie des mammifères et des oiseaux, il dirige le MNHN de 1975 à 1984. Auteur en 1965 du best-seller Avant que nature meurt. Élu à l’Académie des sciences en 1973. Administrateur de la SNPN.

Ingénieur des eaux et forêts, directeur général de l’ONF de 1974 à 1985, il est le principal artisan de la loi de 1960 relative aux parcs nationaux et de la création en 1963 des parcs nationaux de la Vanoise et de Port-Cros. Il préside la SNPN de 1984 à 1992.

Pharmacien et ornithologue de renom, il décrivit plusieurs nouvelles espèces, participe à l’élaboration du Projet MAR

Zoologiste au Muséum, il est depuis 40 ans de tous les combats pour la protection de la nature, en France comme à l’international.

  • François Ramade (1934)